Contribution au groupe de travail sur la dématérialisation

L'USMA a remis, ce vendredi 13 novembre, notre contribution écrite au groupe de travail chargé de mettre à jour la circulaire du 2 décembre 2015 relative à la dématérialisation, « notamment en ce qui concerne la définition des dossiers pouvant être traités de façon dématérialisée et le processus de constitution des dossiers de travail », présidé par Mme Phémolant, assistée de M. Besle.

Pour ce sujet qui touche à votre quotidien, nous avons fait le choix de donner la parole à nos adhérents. Ainsi, la contribution est construite autour de propos de collègues.

Nous sommes partis des conditions dans lesquelles Télérecours a été imposé puis avons dressé cinq constats :

1. Une « téléinstruction » perçue plutôt positivement;
2. L’inflation numérique : des dossiers de qualité moindre… et plus volumineux;
3. Des matières ne se prêtent pas à la dématérialisation ;
4. L’analyse d’un document sur écran est difficile pour un certain nombre de magistrats de sorte qu'ils perdent du temps à imprimer les écritures ;
5. Des aspects santé complètement oubliés.

Nous avons enfin émis dix propositions.

Si vous souhaitez apporter votre témoignage ou vos idées, n'hésitez pas à nous écrire.

L’USMA poursuivra les échanges avec le groupe de travail. Le rapport doit être remis au Vice-président du Conseil d'Etat à la fin du mois de janvier.

0
partages